skip to Main Content

Construire votre Maison

Construire Votre Maison

CHOISIR LE BON TERRAIN

CE QU’IL FAUT SAVOIR

  • La première étape d’un projet de construction de maison est de sélectionner avec soin le terrain et de prendre en compte sa configuration, sa superficie, les règles d’urbanisme et des éventuelles servitudes. C’est un exercice essentiel, mais plein de pièges.
  • Par conséquent, il est important de rester vigilant lorsque vous démarrez des recherches. Afin d’augmenter l’efficacité, vous pouvez utiliser plusieurs approches à savoir :
  • Les annonces sur les différentes spécialisés.
  • Les professionnels de terrains à bâtir.
  • Agence immobilière, Notaire en particulier dans les zones rurales.

QUE DIT L’ENVIRONNEMENT NATUREL DU TERRAIN

  • Le milieu environnantal reflète assez fidèlement la nature du sol. Certaines questions doivent toujours être posées, parmi lesquelles :
  • Le terrain est-il adapté pour des plateaux, des collines et des vallées ?
  • Y a-t-il des étangs ou des mares qui indiquent la présence d’argile ?
  • Y a-t-il des peupliers et des saules reflétant le niveau des eaux souterraines à proximité ?
  • La présence de bruyère, de fougère, de châtaignier et les conifères indiquent des sols sableux et granitiques ?

COMPAREZ LES MAISONS CONSTRUITES A PROXIMITE

  • La recherche sur les constructions environnantes peuvent-vous donner des indicateurs :
  • Les fissures dans les murs des maisons peuvent révéler des tassements associés à l’argile, qui absorbe l’humidité sous la pluie et se resserre en été.
  • Malgré le «Plan de Prévention des Risques d’Inondation» (PPRI), l’existence de nombreux sous-sols tels que les nappes phréatiques, les eaux souterraines, les étangs sont menacés d’inondations.
  • L’exposition des maisons voisines indique la direction du vent et la disposition des pièces à vivre.

COMPRENDRE LA VIABILISATION DU TERRAIN

  • Les parcelles dans un lotissement peuvent bénéficier de tous les réseaux connectés (eau, gaz, électricité, téléphone, etc.), tandis que les parcelles isolées ne bénéficieront pas forcement des raccordements. Par conséquent, il est préférable de se renseigner sur la viabilité du terrain avant de signer le contrat d’achat
  • Si le réseau est sur place, la connexion est facile, et cela n’engedera pas pour autant un surcoût.
  • La viabilisation peut engendrer en fonction de l’éloignement un coût supplémentaire et des autorisations qui ne dépendent pas du constructeur mais des sociétés qui sont en charge de réaliser les branchements.

LES SERVITUDES D’URBANISME ET LE VOISINAGE

  • Dans les servitudes d’urbanisme publique qui limitent en outre l’occupation du sol : (les zones de réserves naturelles, des secteurs sauvegardés, des risques d’inondation, des séismes, les enfouissements de canalisation de gaz et fils électriques..
  • Concernant les servitudes de voisinage : prendre en compte le droit de passage, de vue directe, oblique, distance, hauteur des plantations etc.. des coutumes locales ou dans l’application du Code Civil.

A NOTER

Si le terrain n’est pas choisi correctement, le rêve de nombreux citadins, de grandes maisons et d’immenses jardins deviendra bientôt un cauchemar quotidien. Voyages interminables, surcoûts, servitudes … Les raisons de bien choisir votre future résidence sont multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back To Top